Concert d’Automne 2017

L’Orchestre d’Harmonie de Schiltigheim
Sous la Direction de David HURPEAU vous propose

Evasion Musicale

« du vert des montagnes de l’Oregon à la ligne bleue des Vosges »

Avec la participation de la Société Municipale de Musique de Hoenheim
Sous la direction de Marc HEGENHAUSER

Dimanche
26 novembre 2017 à 15h
Salle des Fête – Schiltigheim
Avenue de la 2ème Division Blindée

Entrée gratuite – Plateau – Buvette
Renseignements au 07 67 06 36 12

Lire les textes de présentation

Le morceau que vous venez d’entendre s’intitule American Overture, « ouverture américaine ». Il est sorti de l’imagination par un jeune compositeur japonais pendant les années 90. Né en 1974, Hayato Hirose, a développé au fil des années plusieurs facettes de son talent à travers de nombreuses expériences.

Il aborde la composition à l’âge de vingt ans et a été récompensé depuis ses débuts par de nombreux prix et distinctions lors de divers concours. De nombreuses commandes d’œuvres lui sont parvenues des Etats Unis, du Canada, de France, d’Allemagne et des Pays-Bas.

Parallèlement à sa carrière de compositeur, Hayato Hirose a dirigé la première de nombreuses nouvelles compositions. Il a été chef assistant du Greater Marlborough Symphony Orchestra et du Boston Conservatory Repertoire Orchestra et directeur musical du Boston Chorus, chœur mixte international.

Hayato Hirose a composé American Overture à la demande d’un orchestre symphonique, l‘Orchestre Symphonique de Quincy dans l’Etat du Massachusetts aux Etats Unis. Il a ensuite réorchestré avec soin pour orchestre d’harmonie cette ouverture brillante et fascinante. American Overture a été récompensé du premier prix du Concours pour Etudiants en Composition de la Nouvelle Angleterre.

Cette œuvre est structurée avec clarté et nous offre une musique à la saveur toute américaine. Hayato Hirose a en effet passé son enfance, son adolescence et ses années universitaires aux Etats-Unis. Dans cette pièce il nous livre ses impressions, ses sentiments et son regard sur ce pays.

Le morceau que vous allez entendre à présent est du compositeur Jacob de Haan, né en 1959 à Heerenveen aux Pays-Bas. Il grandit dans un milieu où la musique occupe une place importante. Il reçoit des leçons de piano dès son plus jeune âge et développe tôt sa créativité de futur compositeur.

Aujourd’hui il compte parmi les compositeurs de musique pour Orchestre à Vent les plus appréciés et les plus joués dans le monde. Sa collaboration de longue date avec les éditions De Haske a contribué à la publication de nombreuses œuvres et arrangements pour diverses formations instrumentales. Ses compositions – pour la plupart des commandes – ont fait le tour du monde. Parmi les plus célèbres, on trouve toutes celles écrites dans un style proche de la musique de film et notamment Oregon son plus grand succès international.

Sa notoriété en tant que compositeur l’a conduit à se produire en Europe, en Australie et aux Etats-Unis. Jacob de Haan intervient également dans de nombreux conservatoires dans le cadre d’ateliers et de master class.

Cette « fantasy for Band » raconte l’histoire de l’Oregon, un des Etats du nord-ouest de l’Amérique. L’auditeur est emmené à travers le paysage captivant de ce très bel Etat par le biais d’un voyage à bord d’un train du Northern Pacific Railroad. En écoutant cette musique, vous pouvez vous imaginer dans ce train, regardant la montagne que vous avez vu sur l’affiche du concert d’aujourd’hui. Il s’agit de Mount Hood, une des plus hautes montagnes se trouvant dans le nord de l’Oregon.

Au cours de ce voyage aventureux, qui plonge également dans le passé, nous croiserons des indiens, des cowboys, des chercheurs d’or et les roulottes bâchées de la conquête de l’Ouest.

Jacob de Haan est également le compositeur du prochain morceau intitulé VIRGINIA. Composé en 2001, il a été commandé par le « Koninlijk Texels Fanfarecorps » au Pays-Bas pour commémorer l’anniversaire des 110 années d’existence de cet ensemble.

Comme son nom l’indique, il décrit l’état de Virginie qui se trouve sur la côte est des Etats Unis (sortez vos Atlas). Sur une carte, cet état a la forme d’un triangle avec des bords un peu irréguliers. On retrouve cette forme à trois côté dans la composition de VIRGINIA.

Ces 3 côtés représentent les périodes importantes dans l’histoire de l’état : la colonisation, l’esclavage et la guerre de sécession.

Dans la première partie du morceau, les difficultés de la vie des colons, leurs combats avec les indiens mais aussi leurs aventures et leur vie quotidienne sont représentés par des thèmes rapides et enjoués. Cette première partie se termine avec une note à l’unisson qui représente la fondation de la première ville coloniale en 1607 : Jamestown.

La deuxième partie basée sur un thème lent et joué en mode mineur dépeint l’arrivée massive et mélancolique d’esclaves noirs envoyés dans les plantations de tabacs. On entend également les premières notes du blues exprimant la tristesse des esclaves.

Dans la dernière partie on devine l’arrivée de la guerre de sécession à travers les notes des cuivres. La Virginie en devient le principal champ de bataille. Le thème utilisé au début du morceau pour illustrer les combats entre colons et indiens revient ici pour représenter cette-fois-ci les combats entre nordistes et sudistes.

Le morceau finit avec un thème lent en fa majeur annonçant un futur plein d’optimisme.

Notre prochaine pièce s’appelle Red Rock Mountain et a été composée Rossano Galante, compositeur américain contemporain de musique de film.

Rossano Galante est né et a grandi à Buffalo, dans l’état de New York. Il obtient son diplôme de master à la State University of New York à Buffalo en 1992. Il est ensuite entré à l’University of Southern Carolina pour étudier la composition de musique de film où il a travaillé avec Jerry Goldsmith, auteur très connu des musiques de Alien, la planète des singes, poltergeist, la malédiction, papillon, entre beaucoup d’autres. A l’âge de 32 ans, Rossano Galante s’installe en Caroline du Sud pour y poursuivre une carrière.

Cette composition est une œuvre découpée en épisodes qui présente un portrait de Red Rock Mountain ou la Montagne du Rocher Rouge. Cette montagne fait partie d’une vraie et très belle chaîne de montagnes qui se trouve dans le comté de Luzerne dans l’état de Pennsylvanie. Les vues du haut de ces montagnes sont particulièrement impressionnantes et variées. Le morceau commence avec des fanfares de cuivres et des mélodies de notes des bois qui s’envolent au-dessus de ces montagnes. Vient ensuite une partie pleine d’émotion qui dépeint les montagnes au crépuscule. Au matin, quand les premiers rayons du soleil atteigne les sommets, la musique se fait lyrique. La pièce finit en apothéose avec des mélodies héroïques de cuivres qui décrivent la beauté époustouflante Red Rock Mountain.

Notre dernier morceau pour cet après-midi s’appelle LA LA LAND. Vous reconnaissez certainement ce titre car c’est celui du film sorti cette année.

L’expression « La La Land » est le surnom du quartier de Hollywood à Los Angeles mais désigne aussi une situation déconnectée de la réalité.

Le réalisateur américain Damien Chazelle écrit le scénario de cette comédie musicale en 2010, âgé alors de vingt-cinq ans. Ne parvenant pas à trouver un studio susceptible de financer le film, il décide de réaliser Whiplash, un projet moins ambitieux. Devant le succès de ce premier film, Summit Entertainment accepte de produire La La Land en 2015 avec les acteurs Ryan Gosling et Emma Stone.

L’histoire se passe à Los Angeles, où Mia, aspirante actrice, est fatiguée d’enchaîner les auditions. Sebastian, un pianiste de jazz, est remercié du club miteux où il exerce car son jeu n’est pas assez accessible aux touristes de passage. Les deux jeunes gens se rencontrent dans un embouteillage, partent sur de mauvaises bases avant de découvrir leurs nombreux points communs. Ils tombent amoureux l’un de l’autre. Sebastian veut monter son propre club pour y jouer enfin la musique qu’il aime et encourage Mia dans ses projets. Il est engagé dans un groupe dont le style est aux antipodes du sien, s’absente trop souvent et s’éloigne de son rêve. Ce qui inquiète Mia…

Présenté en ouverture de la Mostra de Venise en août 2016, le film remporte un succès auprès de la critique. Emma Stone obtient quant à elle la Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine. En janvier 2017, lors de la 74e cérémonie des Golden Globes, La La Land reçoit un record historique de sept récompenses, puis quatorze nominations pour les Oscars 2017. Le film égale ainsi le record historique de Ève (1950) et de Titanic (1997). Il remporte six trophées, dont ceux du Meilleur réalisateur pour Damien Chazelle et de la Meilleure actrice pour Emma Stone, ainsi qu’une double consécration pour le compositeur Justin Hurwitz (Meilleure musique et Meilleure chanson originale pour City of Stars).

Cet arrangement de la musique de Justin Hurwitz a été réalisé par Michael Brown et comprend les titres, Another Day of Sun, Mia and Sebastian’s Theme, City of Stars et The fools who Dream.

Article paru dans les bulletin paroissial « Sainte Hélène » (page 8) de la communauté de paroisses de Schiltigheim cité des Brasseurs numéro du mois de novembre 2017.

Article sur notre prochain concert Dimanche 26 novembre et sur notre nouveau directeur musical David Hurpeau. L’article est paru dans les Dernières Nouvelles d’Alsace vendredi 24 novembre 2017.

Fermer le menu